Astuces pour épargner en vue de l’achat de votre première propriété - ORBIS

Astuces pour épargner en vue de l’achat de votre première propriété

 

Chaque année, des milliers de Québécois et Québécoises songent à faire l’achat de leur première propriété, et plusieurs épargnent même depuis des années afin de pouvoir effectuer cette transaction, qui est généralement la plus importante de leur vie. Épargner d’avance pour toutes les dépenses reliées à l’achat d’une propriété, qu’il s’agisse de la mise de fonds ou des frais de clôture, peut faire toute une différence pour les acheteurs et acheteurs visant à obtenir leur tout premier prêt hypothécaire. Comment épargner pour l’achat de votre première propriété? Il s’agit là d’un lourd sujet, puisqu’il n’existe aucune solution miracle qui convienne à tout le monde.

 

Mise de fonds

L’un des plus importants facteurs à considérer lors de l’achat d’une maison est d’arriver à mettre suffisamment d’argent de côté pour effectuer la mise de fonds. Même si le minimum requis est de 5% du prix d’achat, il existe des avantages à effectuer une mise de fonds plus importante. Plus la mise de fonds est élevée, moins vous aurez besoin d’emprunter, ce qui vous permettra d’épargner sur les intérêts à long terme. Avec une plus grande mise de fonds (20% ou plus, pour être plus spécifiques), les acheteurs et acheteuses pourraient également être admissibles à épargner sur leur prime d’assurance hypothécaire, ce qui représente des milliers de dollars supplémentaires en économies. Tout cela pour dire qu’il existe de nombreux avantages à effectuer une mise de fonds significative au moment d’acheter une propriété, et la meilleure façon d’y arriver, c’est de commencer à épargner dès maintenant!

 

Où puiser l’argent en vue d’une mise de fonds

Peu importe où vous puisez votre argent en vue d’effectuer une mise de fonds, il demeure important de bien planifier le coup. La source la plus fréquente est généralement vos économies, qui comprennent notamment l’argent placé dans votre compte chèque ou votre compte épargne, votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI), vos certificats de placement garantis (CPG), vos actions ou autres types d’investissements. Il est également commun, plus particulièrement pour les acheteurs et acheteuses d’une première propriété, d’utiliser des cadeaux en argent de la part de leurs proches pour effectuer une mise de fonds. Une autre source pourrait être l’argent placé dans un régime enregistré d’épargne-retraite (REER). Grâce à ce qui se nomme le régime d’accession à la propriété (RAP), les Canadiens et Canadiennes faisant l’achat de leur toute première propriété sont admissibles à retirer jusqu’à 35 000$ de leur REER, et ce libre d’impôts. Finalement, la mise de fonds devrait être envisagée dans la vue d’ensemble de la situation financière personnelle de l’acheteur·euse. En consultant un·e expert·e des prêts hypothécaires dès le début du processus, les acheteurs et acheteuses peuvent arriver à déchiffrer les meilleures façons de gérer leur budget et ainsi employer une stratégie financière efficace en vue de faire l’achat d’une propriété.

 

Avoir un plan

Élaborer un plan d’épargne ne veut pas simplement dire « dépenser moins d’argent ». Oui, l’objectif est de réduire vos dépenses et de mettre plus d’argent de côté, mais vous vous devez tout de même d’avoir un plan réaliste que vous serez en mesure de respecter à long terme. Cela signifie que vous devrez trouver des manières de dépenser moins d’argent tout en n’affectant pas votre style de vie au point de vous rendre malheureux·euse. En effet, si vous sentez que votre plan est trop restrictif, vous ne vous y tiendrez probablement pas. Une bonne tactique qui correspond à la fois à une expérience pratique et une stratégie d’épargne efficace est de créer un budget qui refléterait ce à quoi votre situation financière ressemblerait si vous aviez déjà un prêt hypothécaire à rembourser. Imaginons que vous prévoyez faire l’achat d’une propriété qui coûte 400 000 $. En tenant compte de votre prêt hypothécaire et de vos autres dépenses, vous avez calculé que vos paiements mensuels seraient environ de 1 800 $. Si votre budget mensuel actuel est de 1 200 $, commencez déjà à mettre la différence de côté dans un compte et voyez si votre mode de vie fonctionne toujours à vos yeux. Employer cette technique vous aidera à vous assurer que vous ne vous drainez pas à sec tout en vous aidant à épargner.

 

Une donnée essentielle : le temps

Une fois que vous aurez parlé aux bons experts et évalué votre situation financière actuelle, il n’y a rien de mal à décider qu’il n’est pas encore temps pour vous de faire l’achat de votre première propriété. Si, avec l’aide de votre courtier·ère hypothécaire, vous avez décidé que le choix le plus responsable dans votre situation financière actuelle est de reporter l’achat à plus tard, vous permettant ainsi d’épargner davantage, il n’y a absolument aucune honte à le faire.

D’un autre côté, si votre situation financière personnelle vous le permet, sachez que les taux actuels sont très favorables. Ainsi, il s’agit d’un bon moment pour faire votre entrée sur le marché immobilier. Les experts et expertes de chez Orbis sont disponibles pour vous aider dans vos démarches et repérer les taux et les produits les plus favorables en fonction de vos besoins spécifiques.

 

 



Messenger icon
Send message via your Messenger App